PARTENAIRES

L'Université tchèque des sciences de la vie de Prague (CZU) est la troisième plus grande université publique de Prague, axée sur l'agriculture, la sylviculture, l'environnement, l'ingénierie, l'économie, la gestion et le commerce. La CZU dispense un enseignement supérieur complet à plus de 18 000 personnes. Sur le plan scientifique, CZU est l'une des universités qui connaît la croissance la plus rapide en République tchèque. Elle coopère avec un certain nombre d'organisations privées et publiques et d'institutions de recherche, tant au niveau local qu'international. L'université est membre de l'EuroLeague for Life Sciences (ELLS), un prestigieux réseau d'universités, et membre de l'European Forest Institute (EFI) ; en 2021, CZU a été l'organisateur de la conférence annuelle de l'EFI. Rôle dans le projet : Coordination du projet, WP4, WP7, WP8 et tâches 4.2, 4.5, 7.1, 7.3, 7.5-7.7.    
L'EMEA est une institution de recherche indépendante et un forum de débat qui fournit une réflexion innovante et prospective ainsi que des analyses politiques, socio-économiques et financières intégrées sur l'Europe, la Méditerranée et l'Afrique dans un monde multipolaire émergent. En tant que "think and act tank", elle s'efforce de contribuer de manière décisive au processus de transition en Méditerranée et en Afrique dans un contexte de défis climatiques, de crises financières et économiques mondiales sans précédent et d'incertitudes et de conflits géopolitiques. Le modèle financier développé par l'EMEA dans le cadre de ce projet intégrera la valeur de l'AF en termes de durabilité, de biodiversité et de bénéfices socio-économiques afin d'exploiter les flux de financement potentiels liés à la finance d'impact ou aux politiques de soutien à l'agriculture et à la conservation. Rôle dans le projet : Responsable du WP5 et des tâches 1.1, 1.2, 1.3, 1.4    
Inagro, une agence spin-off externe sans but lucratif de la province de Flandre occidentale (Belgique), est un institut de recherche et de conseil pour l'agriculture et l'horticulture. L'activité principale de l'Inagro est la réalisation de recherches pratiques scientifiquement fondées et le transfert de connaissances aux parties prenantes. L'Inagro transmet et diffuse des connaissances par le biais de publications scientifiques et de vulgarisation, du bulletin d'information hebdomadaire de l'Inagro, de journées portes ouvertes, de journées de démonstration, de plateformes, d'ateliers, de symposiums et d'événements. Une communication rapide, directe et facilement accessible avec les cultivateurs et les parties prenantes est une mission clé de l'Inagro. Le centre de recherche d'Inagro dispose de 16 hectares de champs pour les essais sur le terrain en agriculture conventionnelle et de 12 hectares pour les essais sur le terrain en agriculture biologique. L'Inagro a établi un partenariat à long terme avec un vaste réseau d'agriculteurs locaux, dont les champs sont également utilisés pour les essais. Jouant un rôle dans l'analyse des services écosystémiques, Inago suivra les techniques d'agriculture de précision pour contrôler la santé des cultures et les paramètres du sol et de l'eau dans le cadre de son propre essai d'agroforesterie à long terme. Rôle dans le projet : Impliqué dans les T.3.1, 3.2, 6.4, et participation aux ateliers de co-création, aux entretiens et aux consultations avec les agriculteurs, les experts et les parties prenantes.   
L'Université de Copenhague est l'université la mieux classée du Danemark et de la région nordique, la 6e meilleure université d'Europe (CWTS Leiden Ranking (2022)) et la 37e au monde. Le projet sera mené au sein du département des sciences végétales et environnementales (PLEN) de la faculté des sciences. Le département mène des activités de recherche dans les domaines de l'écologie, de l'environnement, de la production agricole et de leurs interactions avec le changement climatique et la production durable d'aliments, de fourrage et d'énergie. Ils travaillent sur une diversité de projets et de systèmes de production, y compris l'utilisation de systèmes de production alimentaire innovants et durables tels que les cultures intercalaires, l'agriculture régénérative, l'agroforesterie et l'agriculture urbaine, en mettant l'accent sur la séquestration du carbone, les cultures protéiques et les régimes alimentaires à base de plantes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et améliorer la santé humaine. Le département des sciences végétales et environnementales applique des études expérimentales, des indicateurs environnementaux, des modèles de culture, l'analyse de l'empreinte carbone, la comptabilisation des gaz à effet de serre, l'évaluation de la durabilité et des systèmes d'aide à la décision pour accroître l'efficacité de l'utilisation des ressources dans la chaîne de valeur alimentaire et soutenir la transition vers un avenir circulaire à faible émission de carbone. Rôle dans le projet : WP3 et T.3.2, 3.3, 3.4, 3.5, 3.6 chef de file.    

L'Association polonaise d'agroforesterie (OSA), basée à Puławy, est actuellement la principale unité polonaise engagée dans des activités d'agroforesterie. Les personnes impliquées dans l'OSA sont au cœur de plusieurs plateformes de recherche (par exemple, le groupe AFINET RAIN ; la plateforme de parties prenantes SustainFARM). Créée en 2015, l'OSA rassemble des agriculteurs de différentes régions du pays, des agronomes, des forestiers et des entreprises. L'association organise des ateliers pour les chercheurs et les agriculteurs et aide ces derniers à mettre en place des systèmes agroforestiers. L'OSA est membre du Réseau polonais pour l'innovation dans l'agriculture et les zones rurales, avec lequel elle collabore notamment pour la diffusion des innovations agroforestières et des connaissances agroécologiques par le biais de canaux nationaux de médias sociaux. L'OSE coopère étroitement avec l'Institut des sciences du sol et de la culture des plantes - Institut national de recherche (IUNG-PIB) supervisé par le ministère de l'agriculture et du développement rural, le Forum de l'agriculture biologique et l'Association des éleveurs de bétail de la région de Małopolskie (dans les Carpates), qui comprend des agriculteurs sylvopastoraux. L'organisation est un membre associé du groupe opérationnel polonais du PIE "Agroforesterie dans la vallée de la Zielava". En outre, l'association coopère avec le Centre de conseil agricole de Brwinów, un service public de vulgarisation agricole, en organisant des ateliers pour les agriculteurs et les conseillers. En outre, des représentants des districts administratifs, du parc paysager plantant des brise-vent en milieu de champ et de plusieurs ONG s'occupant de l'amélioration de la biodiversité agricole (vergers traditionnels, arbres en milieu de champ, protection des insectes et des oiseaux) en Pologne sont impliqués dans le réseau.

Rôle dans le projet : T.6.4 chef de file

L'université de Bonn est une université de recherche internationale qui propose un large éventail de disciplines. Elle est l'une des universités les plus importantes d'Allemagne et a reçu le titre d'université d'excellence. Le groupe des sciences horticoles (HortiBonn) de l'Institut des sciences végétales et de la conservation des ressources (INRES) est spécialisé dans les vergers tempérés, le changement climatique, l'analyse des décisions et l'agroforesterie. Dans le cadre du work package 6 du projet, l'UBO contribuera de manière significative au développement de modèles d'impact complets pour la mise en œuvre de l'agroforesterie. Ces modèles seront utilisés pour projeter les résultats de l'agroforesterie et pour simuler les impacts des innovations et des mesures politiques. Rôle dans le projet : WP6, et T.4.4, T.6.1, 6.2, 6.3 responsable    

L'université de Trakia - Stara Zagora est une institution publique autonome. Elle a été créée en 1995. L'université dispense un enseignement de haute qualité en vue de carrières professionnelles dans les domaines de la médecine humaine et vétérinaire, de l'agriculture, de l'écologie et de la protection de l'environnement, de l'ingénierie et de la technologie, de la pédagogie et de l'économie. Plus de 8 500 étudiants bulgares et étrangers sont formés par près de 600 professeurs hautement qualifiés et par des conférenciers invités, dans le cadre de 72 programmes de licence et de maîtrise. Un cours d'agroforesterie est dispensé aux étudiants de la faculté d'agriculture.

Rôle dans le projet : Impliqué dans T.2.2., 3.1, 3.2, 4.2

  

Europroject est une société de conseil qui soutient l'innovation technologique et méthodologique au sein de toutes les organisations actives dans la R&D (PME, industries, centres de recherche, ONG, universités et entités publiques). EP est devenu un partenaire visible et reconnu de soutien à l'innovation en Europe du Sud-Est. La société apporte son soutien à la mise en place et à la gestion de projets, à l'expertise et aux formations en matière de diffusion et d'exploitation, de DPI, de planification d'entreprise et de gestion de l'innovation, autant d'éléments qui constituent les pierres angulaires des projets de pointe de l'UE. Son équipe de développement web et de conception graphique est experte dans la conception et le développement de sites web et de plateformes complexes conçus conformément aux normes européennes et internationales, y compris en matière d'accessibilité au web. Rôle dans le projet : T.1.5, 1.6, 7.2, 7.4 chef de file
L'université Philipps de Marburg (UMR) est la plus ancienne université de l'État de Hesse, en Allemagne. L'UMR est une université classique qui compte 21 départements, dont les sciences naturelles, les sciences sociales, les études culturelles, les arts, l'économie, le droit et la médecine. L'université compte environ 25 000 étudiants et 4 500 employés. Les contributions au projet REFOREST sont gérées par le Groupe de recherche sur les études régionales du département de géographie (FB19). Le groupe de recherche sur les études régionales a une longue expérience de la recherche qualitative sur les réseaux agroalimentaires et les chaînes de valeur mondiales. Les études récentes ont porté sur des régions telles que l'Allemagne centrale, la Roumanie, la Turquie, le Viêt Nam et l'Inde. Le groupe de recherche a également de l'expérience dans la coordination et la participation à divers projets financés par l'UE et le gouvernement allemand, notamment les projets Interreg ECCO - Creating Energy Community Cooperatives et CConnects, le projet Horizon 2020 SustainFARM, ainsi que le projet BLE Foodlevers. Rôle dans le projet : WP1 et T. 2.3, 3.1 chef de file    
L'université de Sopron est un établissement d'enseignement supérieur d'importance nationale et régionale qui compte quatre facultés et constitue le centre intellectuel, éducatif et de recherche de la région de Hongrie occidentale. L'enseignement dispensé à l'université repose sur des traditions séculaires. Dans son esprit, l'université de Sopron est une "université verte", où la durabilité est au centre non seulement de l'enseignement et de la formation, mais aussi de la vie quotidienne à l'université. Conformément à sa mission, l'université de Sopron est un centre de connaissances universitaires en Europe centrale qui se renouvelle constamment, qui donne de la valeur et qui établit des normes.
Rôle dans le projet : Participation active aux WP2, WP5 et T. 1.2, 1.4, 1.5, 3.1, 3.2, 3.3, 3.4, 3.5, 4.4, 4.5
Le DeFAF est engagé dans toutes les questions relatives à l'établissement, la gestion, la diffusion et la promotion des systèmes agroforestiers. Son objectif est d'intégrer toutes les formes d'agroforesterie dans la pratique agricole en tant qu'élément essentiel de la gestion agricole. Selon sa définition, l'agroforesterie est un système de gestion des terres agricoles dans lequel les cultures agricoles ou horticoles, les prairies et/ou le bétail sont cultivés ou gardés et utilisés en même temps que des plantes ligneuses (arbres et arbustes) sur la même terre. Fondée le 25 juin 2019 en tant qu'ONG enregistrée, DeFAF compte actuellement plus de 400 membres. Avec le conseil d'administration et le conseil consultatif, son ambition de base repose en grande partie sur les contributions volontaires de ses membres, coordonnées et soutenues par sept membres du personnel. Le bureau de la DeFAF se trouve à Cottbus, dans le Brandebourg. Les principaux domaines d'action de la DeFAF sont la fourniture d'informations sur l'agroforesterie, les services de conseil préliminaires, les activités de mise en réseau entre les praticiens, les sciences et la politique, y compris la recherche liée à la politique. Rôle dans le projet : Participe activement aux T.2.1, 2.2, 2.3, 3.2, 3.5, 5.2, 6.1, 6.2, 6.3.  

La société FarmTree BV, basée à Wageningen, aux Pays-Bas, a mis au point l'outil FarmTree®, qui permet de projeter les performances des systèmes agricoles. L'outil génère des projections de scénarios sous forme de graphiques et de séries chronologiques pour une variété d'indicateurs économiques, sociaux et environnementaux. L'outil FarmTree est disponible en ligne afin que les utilisateurs puissent concevoir et analyser eux-mêmes les performances des parcelles agricoles. Dans le projet Reforest, FarmTree est l'un des outils de modélisation dont la tâche spécifique est de quantifier et de projeter les performances des systèmes agroforestiers existants. FarmTree définira chaque espèce poussant dans les systèmes agroforestiers sélectionnés, à l'aide de données de terrain, et générera des projections de performance de ces systèmes. Les projections sont présentées sous la forme d'une variété d'indicateurs, tels que le carbone séquestré, les coûts et bénéfices économiques, les niveaux de biodiversité.

 

Rôle dans le projet : Participation active à T.2.2, 2.3, 3.6

L'école d'agriculture, de politique et de développement de l'université de Reading est un leader mondial en termes d'enseignement et de recherche, dont la réputation remonte aux années 1800. Son objectif est de fournir aux individus les connaissances nécessaires pour relever les principaux défis et saisir les opportunités du 21e siècle dans notre secteur. L'École d'agriculture, de politique et de développement s'intéresse à la production alimentaire, à la durabilité des agroécosystèmes, à la sécurité alimentaire, à l'adaptation au changement climatique et à son atténuation, aux chaînes alimentaires et à la santé, au bien-être et au comportement des animaux, à la réduction de la pauvreté, au développement international, ainsi qu'au comportement et au choix des consommateurs. Dans les classements mondiaux, l'UREAD figure dans le top 150 pour les sciences de la vie et au 12e rang pour l'agriculture et la sylviculture en 2021. La vision de l'UREAD est de maintenir et d'améliorer sa réputation en tant que centre d'excellence mondial dans la recherche et l'enseignement appliqués à l'agriculture, à l'alimentation et à l'environnement. Sa mission est de développer, d'étendre et de synthétiser les connaissances dans toutes les disciplines au sein de l'école par le biais d'une recherche, d'un enseignement, d'un impact et d'une communication d'excellente qualité. Rôle dans le projet : Tâche 6.5 dirigée et activement impliquée dans T1.5, 2.1, 3.2, 3.3, 3.4, 3.6, 5.2, 5.3, et 5.4.    
L'Organic Research Center est un organisme de recherche indépendant qui, depuis 40 ans, travaille en collaboration à travers la Grande-Bretagne et l'Europe pour soutenir l'adoption et le succès des approches de l'agriculture biologique et agroécologique. L'agroforesterie a été un axe de recherche clé pendant une grande partie de cette période et nos recherches ont contribué à une augmentation rapide de l'intérêt pour cette approche de gestion des terres au Royaume-Uni. L'ORC a participé à des projets Horizon 2020 tels que AGFORWARD, AFINET et AGROMIX. Dans le cadre de REFOREST, l'ORC coordonne la création de laboratoires vivants dans les pays partenaires et développe, teste et applique des méthodes innovantes basées sur l'IA pour modéliser les avantages en termes de biodiversité et de carbone de l'adoption de l'agroforesterie. Dans le cadre du volet politique, en tant que partenaire britannique, nous chercherons à rendre les outils développés par REFOREST applicables dans le cadre du nouveau système d'aide à l'agriculture du pays. Rôle dans le projet : WP2 et T.2.1, 2.2, 2.4, 4.1, 4.3 chef de file.  
fr_FRFrench